Thierry Peugeot exclu de PSA Peugeot Citroën

Thierry Peugeot a été évincé de PSA Peugeot au profit de Marie-Hélène Roncoroni. Ce départ est sans doute expliqué par son récent entretien où ses propos avaient agacé sa famille. Le constructeur rentre désormais dans une nouvelle ère, car l’objectif premier concerne le redressement de la société.

Il y a eu du changement chez Peugeot avec deux départs

En effet, deux départs ont été révélés dans la presse et le premier date de la fin juin. Philippe Varin avait proposé à la direction un projet concernant la recapitalisation, mais ce schéma avait été au cœur d’un long débat avec Thierry Peugeot qui s’y opposait formellement. Après son départ, c’est celui de Thierry Peugeot qui a été révélé dans la presse et cela marque donc un réel tournant au sein du groupe. En parallèle, Jean-Philippe Peugeot a été remplacé par Frédéric Banzet et Marie-Hélène Roncoroni a pris la place de Thierry Peugeot selon un communiqué datant du 3 juillet 2014.

Thierry Peugeot avait agacé sa famille

Cette éviction a été décidée à la suite d’une longue réunion qui aurait été très houleuse au sein du conseil d’administration. Une source proche du dossier a expliqué que Thierry Peugeot n’avait pas souhaité pendant les débats « revenir sur ses déclarations » et il a également assumé « la ligne de sa famille ». Il faut noter que la situation s’était largement dégradée le 23 juin dernier puisque Thierry Peugeot avait accordé un entretien au journal Les Échos.Il avait permis à l’État et Dongfeng d’intégrer le groupe, ce qui avait donc réduit la part de la famille Peugeot au sein de la société. Dans cette interview accordée au quotidien, il révélait que la participation était passée « à 14 % au même niveau que les deux autres actionnaires ». D’autres propos de Thierry Peugeot n’ont pas été très bien accueillis par la famille, l’État, et Louis Gallois (président du conseil de surveillance).

Ce n’est toutefois pas la première fois qu’un tel départ avait été demandé, car Louis Gallois avait réussi à préserver la place de Thierry Peugeot au sein de sa société. À cette époque, la famille voulait tout de même l’évincer puisque la confiance n’était plus au rendez-vous. L’entretien et ses propos ont donc fait basculer le vote et désormais le groupe se concentre sur le redressement de Peugeot.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s